Ce que disent leurs main : Paul Fort

Article paru dans L’Intransigeant du 22 octobre 1925 :

CE QUE DISENT LEURS MAINS

M. PAUL FORT

La main de M. Paul Fort présente l’union bizarre et inexplicable de Vénus et de Saturne : la vie et la morbidité, la joie et la mélancolie, l’art et les tourments intellectuels, la sensualité et l’ascétisme que décèlent également d’ailleurs les troisièmes phalanges, maigres dans leur coupe, charnues dans leur composition. D’où luttes perpétuelles qui divisent un tempérament original et tourmenté.
Une grande susceptibilité mais qui ne s’affirme point. Une volonté à la fois violente et diplomatique, rapide et persévérante, raisonnable et obstinée. Un amour tout intellectuel de l’ordre et cependant une haine congénitale des détails matériels. Un esprit naïf de grand enfant qui veut jouer et en même temps une intelligence précise et mathématique qui étonne dans la main d’un poète. Une sensibilité délicate et très fière. Une complète indépendance, une prodigalité naturelle et une largeur de vues remarquable. Une ambition exempte de toute vanité : M. Paul Fort a l’orgueil de son orgueil. Les virtualités infinies qui risquent de s’éparpiller, à cause de leur puissance même, seule sa volonté inflexible a pu les canaliser et en faire une source poétique des plus précieuses.
Enfin une imagination exubérante, fastueuse, curieuse, maladive et quelquefois perverse donne le
leitmotiv de son caractère étrange et contradictoire, où il y a des flammes, des explosions et aussi la douce lueur d’un cierge antique, mais toujours intéressant et toujours créateur, et sculpte la forme de ce talent magnifique et sobre à la fois.

Maryse Choisy

P-S. — Je remercie les lecteurs pour les aimables lettres qu’ils ont bien voulu m’adresser. J’ai répondu personnellement à ceux qui m’ont dit ne pas posséder de ligne de cœur comme je l’ai constaté pour la main gauche de M. Auriol. C’est une chose rare et toujours intéressante, encore que la signification en diffère selon les mains.
A Mme Aline G. — Le petit point rouge que j’ai trouvé chez Mme Rachilde est situé sur le mont de Lune et c’est là seulement qu’il signifie « imagination vicieuse ». Votre main, me dites-vous, porte un point rouge sous l’auriculaire, donc, vraisemblablement sur le mont de Mercure. Selon que votre main est mercurienne et commerciale ou plutôt sensuelle, il signifie : dans le premier cas, une affaire ratée ; dans le second cas, une tendance à… la solitude. Si cependant le point rouge en question ne se trouve pas exactement sous l’auriculaire, mais plus près de la percussion et sur une ligne d’union et s’il y a également un point rouge sur le mont de Vénus, près du pouce, il signifie alors un danger couru d’assassinat passionnel.

M. C.